Vente de maison : les frais à prévoir


Avec le marché actuel, plusieurs propriétaires pensent pouvoir faire un gros coup d’argent lors de la vente de leur propriété.

Bien qu’ils aient souvent raison, ils doivent prendre en compte tous les frais associés à cette étape pour bien évaluer les profits possibles. Les connaissez-vous ?


Le certificat de localisation


Savez-vous de quelle année date le certificat de localisation de votre propriété ? Si cela fait quelques années, ou si vous avez réalisé des travaux extérieurs depuis, il est possible que le prêteur hypothécaire de l’acheteur en exige un nouveau. Ce faisant, vous devrez débourser pour qu’un arpenteur le mette à jour. Retenez toutefois que vous avez seulement l’obligation de fournir des documents récents à vos frais que si c’est écrit dans l’offre d’achat ! Sinon, ce sera à l’acheteur de payer pour ce service.


La baisse possible suite à l’inspection


Normalement, lorsqu’un acheteur souhaite acquérir un bien aussi important qu’une maison, il planifie une inspection. Bien que ce ne soit pas à vous de débourser pour l’inspecteur, il faut s’attendre à d’autres sources de dépenses en lien avec celle-ci.


Par exemple, l’acheteur pourrait négocier le prix de votre demeure à la baisse à la suite des résultats. Il pourrait aussi exiger la réalisation de quelques travaux de votre part, comme la réparation d’un drain, d’une structure ou le changement de fenêtres. Il est également possible qu’il vous demande d’effectuer certains tests à vos frais afin de détecter la présence de pyrite ou vermiculite (ces tests varient entre 300 et 1500 $.). Bref, mieux vaut être préparé.


Les pénalités de la banque


Certains seront surpris d’apprendre que si vous vendez votre propriété avant d’avoir terminé de payer votre hypothèque, il y aura une pénalité. En effet, dépendamment de ce qu’il vous reste à rembourser et du taux hypothécaire actuel, l’institution financière pourrait exiger un certain montant. Celui-ci est difficile à évaluer rapidement, mais voici un exemple : s’il vous reste par exemple 150 000 $ d’hypothèque, attendez-vous à payer une pénalité qui oscille entre 1200 et 3500 $. Mais bien sûr, cela dépend du taux de pénalité en vigueur.



Le courtier immobilier


Alors que certains voudront s’occuper de la vente de leur maison sans aide professionnelle, d’autres préféreront avoir l’esprit tranquille et engager un courtier immobilier. Ce dernier pourra évaluer le prix de votre résidence, s’occuper de la prise de photo, la mise en vente, faire la publicité, gérer les visites, les offres d’achat, la paperasse et tout le tralala. C’est un service qui allège grandement la tâche des vendeurs. De plus, un courtier peut vous permettre d’aller chercher le plus haut montant possible pour cette vente, il peut donc parfois devenir un investissement !


Les frais de notaire


Non seulement il faut payer un notaire lorsqu’on achète une nouvelle propriété, mais il faut aussi en payer un lorsqu’on vend ! Prévoyez donc quelques centaines de dollars pour réaliser l’acte de vente afin de vous départir de ce bien.


Le déménagement


Les frais de déménagement varient selon différents facteurs comme la distance à parcourir, la superficie de la propriété et le nombre d’objets. Il s’agit habituellement d’une dépense qu’il ne faut pas prendre à la légère. Ce n’est pas pour rien que plusieurs demandent à leurs proches de se charger de cette besogne ! Toutefois, même si vous demandez à des amis de vous aider, prévoyez tout de même un budget pour la location d’un camion (ainsi que pizzas et bières pour tous)


Voilà, vous savez maintenant tout sur les frais possibles lors d’une vente immobilière !


 

Pour acheter ou vendre votre propriété

Contactez-moi!

819 806-3884

dave.thibodeau@remax-elite.ca

 

Pour lire l'article original sur ''Mon coin de vie'':